Don't shoot don't cry - Jerome Plon
        
Don't shoot don't cry
En 2000 Ricardo Montserrat (écrivain) et Christian Vincent (réalisateur) réunissent dans un atelier d'écriture, 17 personnes âgées de 17 à 53 ans. Elles ne se connaissent pas mais ont en commun d'habiter Roubaix, d'être "privées d'emploi" et de vouloir réagir. Après quatre mois de travail, sort de l'atelier un roman "Ne crie pas", publié dans la Série Noire de Gallimard (n° 2575).
D'une noirceur absolue "Ne crie pas " raconte l'histoire des habitants d'une courée de Roubaix qui cherchent à sortir de la misère qui s'est emparée d'une ville en proie au chômage, au racisme et aux diverses joyeusetés du libéralisme économique.
Le roman commence à la sortie de prison du violeur, le Rouquin, qui après 10 ans de tôle, ne pense qu'à retrouver Cécile qu'il aime d'un amour fou. Cécile, la seule qui n'ait pas crié pendant qu'il la violait...

J'ai suivi cette aventure en tant que photographe. Comme un reportage en somme.
Mais au fur et à mesure de mes séjours à Roubaix, quelque chose m'a échappé. Au gré de mes rencontres, un noeud s'est créé avec leur fiction. Je me suis mis à privilégier des personnages et des ambiances en dialogue avec le texte et l'humanité torturée qu'il met en scène.

Cette série de photographies est extraite d'un travail exposé dans le réseau des galeries photo de la Fnac.
Top